Fissapps

Les maladies professionnelles du coiffeur

Être coiffeur demande de l’imagination, le sens des formes, des couleurs et de l’harmonie. Mais derrière l’art et l’esthétique, la réalité n’est pas toujours rose. En effet, postures pénibles, gestes répétitifs, bruit et agents chimiques dangereux font également partie de votre quotidien. Ainsi, les salons de coiffure sont des lieux de travail à risques. 

Connaissez-vous les maladies professionnelles auxquelles vous êtes exposés ? Ces risques sont à prendre au sérieux. Loin d’être une fatalité, ils peuvent, dans la plupart des cas, faire l’objet d’une prévention efficace.

Nous faisons le point avec vous avant de vous donner des idées concrètes pour améliorer vos conditions de travail au sein de votre salon de coiffure.

Les maladies professionnelles auxquelles s’exposent les coiffeurs

Mal de dos, syndrome du canal carpien, troubles respiratoires, réactions allergiques cutanées, troubles circulatoires dans les membres inférieurs, nuque raide et j’en passe sont des symptômes dont souffrent bon nombre de coiffeurs.

Les chiffres de l’assurance maladie concernant les maladies professionnelles sont la preuve que répétés dans le temps, les gestes physiquement contraignants du métier de coiffeur abîment le corps.
1 %

des maladies professionnelles déclarées par les coiffeurs concernent les  troubles musculo-squelettiques (TMS) et les affections articulaires.

1 %

des maladies professionnelles déclarées par les coiffeurs concernent des allergies cutanées ou respiratoire

Pourquoi faire de la prévention ?

Prévenir les risques inhérent au métier de coiffeur, c’est avant tout préserver votre santé et celles de vos collaborateurs.

C’est aussi, vous épargner la gestion des arrêts maladies et leurs impacts sur votre activité. Un collaborateur absent vous oblige à un remplacement au pied levé ou à modifier votre planning quitte à surcharger le reste de l’équipe. Ces changements de dernière minute peuvent déplaire à certains clients et donner une image négative de votre salon.

Ainsi, sur les plans humain, économique et social, mieux vaut prévenir que guérir !

Quelles actions mettre en place dans votre salon de coiffure pour prévenir les maladies professionnelles ?

Action 1 : La prise de conscience

L’élément le plus important pour une gestion des risques efficace est la prise de conscience par le coiffeur de l’impact de son activité sur sa santé. Beaucoup de maux sont malheureusement dus à de mauvaises habitudes prises par le coiffeur lui-même.

Pour lutter, formez-vous et permettez à votre équipe de se former sur la bonne gestuelle à adopter.

Action 2 : Réduisez Le Stress​

Dans une période de stress ou de charge de travail élevé, l’inconfort et les douleurs sont aggravées. 

Pour agir, favorisez la variété des tâches et une organisation du travail permettant des moments de récupération et de relâchement musculaire.

Action 3 : Luttez contre les postures pénibles

Pour soulager les postures de travail pénibles, équipez le salon de fauteuils clients réglables et de tabourets roulants pour les salariés afin de favoriser le travail assis et à bonne hauteur. Pensez aussi aux bacs de lavage adaptables à la taille et à la morphologie du client, disposés de façon suffisamment espacés pour permettre votre bon positionnement

Le détail qui fait toute la différence ? Assurez-vous que votre matériel est bien entretenu afin qu’il remplisse pleinement son rôle et qu’il vous permette de travailler dans de bonnes conditions. 

Action 4 : Prenez garde aux agents chimiques dangereux

Pour limiter votre exposition aux agents chimiques dangereux, utilisez autant que possible des produits n’en comportant pas. Lorsque que c’est impossible, portez des gants et des masques aux normes
De plus, pour limiter les inhalations, pensez à privilégier les crèmes et les pâtes, moins volatiles que les poudres.

Enfin, si vous avez la chance d’être dans un salon de coiffure est équipé d’une VMC, prenez l’habitude de l’utiliser pour vos préparations à base de produits irritants et dangereux. 

Action 5 : Baissez le son !

Sèche cheveux, musique d’ambiance, télé, discussions, un salon de coiffure est souvent bruyant. Or, passer sa journée dans un environnement bruyant peut être inconfortable et fatiguant. 

Pour réduire l’exposition au bruit, équipez-vous de sèche-cheveux les moins bruyants possible. Profitez-en pour les choisir ultra léger, ça soulagera vos poignées !

Dans une moindre mesure, adaptez le niveau sonore d’ambiance en fonction de la fréquentation du salon. Les jours où tout le monde est en ébullition, est-ce nécessaire d’ajouter un fond sonore qui ne profite à personne et ajoute quelques décibels dans votre environnement ?

La bonne nouvelle : l’aide financière Préciseo

Bonne nouvelle, la subvention de l’Assurance Maladie Risques professionnels “Préciséo” est encore valable jusqu’au 31 décembre 2020 !

Cette aide financière peut aller jusqu’à 25 000€ pour vous aider à acheter du matériels visant à améliorer la santé au travail. On retrouve dans la liste des équipement éligibles : 

  • Des bacs à shampoing avec un réglage électrique en hauteur;
  • Des ciseaux sans anneaux ou à anneaux portatifs ;
  • Des sèche-cheveux légers de moins de 400 grammes ;
  • Des fauteuils de coupe à hauteur réglage électrique ;
  • Des hottes aspirantes

Vous trouverez sur le site de l’assurance maladie des professionnels, la liste précise du matériel éligible et les étapes à suivre pour demander votre subvention.

 

Cet article vous a été utile ? S’il peut être utile à des personnes que vous connaissez, n’hésitez pas à le partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *